bouton_hover
dossiers
Optimiser les performances graphiques de son PC à moindre frais ?

II) Optimisation avancée

Vous venez d’optimiser votre carte en augmentant les fréquences mais malheureusement il y a une certaine valeur limite que vous n’arrivez pas à franchir. Dés que vous augmentez la fréquence d’un seul Mhz, des artefacts apparaissent ou l’ordinateur plante.
Premièrement, il faut savoir que les artefacts et les plantages sont dus à la température. Par conséquent il existe une manière simple de franchir la limite du Mhz : il suffit de refroidir votre carte !!!
Je vous propose ci dessous des méthodes de refroidissement très efficaces et qui ne nécessitent que peu ou parfois pas d’investissement

1) Le refroidissement de la mémoire

Pour évacuer la chaleur dégagée par les puces de mémoire, il faut fixer des dissipateurs thermiques sur celle-ci .Ils pour but d’augmenter la surface de contact de la puce avec l’air et donc de favoriser son refroidissement.
Vous pouvez vous procurer des dissipateurs de ce type soit dans le commerce, soit dans la vie de tous les jours (par exemple sur de vieux ordinateurs) !!! Je m’explique : une plaque d’aluminium recourbée aux extrémités peut très bien faire l’affaire, tant que la surface de la plaque est supérieure à la surface de la puce … Exemple de dissipateur pour puce :

Dissipateurs

Pour les fixer, vous pouvez utiliser de la pâte thermique autocollante mais son prix est exorbitant. Si vous ne souhaitez pas placer toutes vos économies dans une telle pâte, vous pouvez vous la fabriquer vous-même en mélangeant une colle extra forte (type super glue) avec de la pâte thermique classique.
Cependant il y a une autre méthode toute aussi efficace et plus rassurante : une colle classique peut très bien faire l’affaire. Pour ma part, j’utilise de la colle Scotch® qui une fois sèche colle parfaitement et qui de plus possède un fort pouvoir thermo conducteur. J’en dispose une goutte sur le dissipateur (attention à ne pas trop en mettre sinon elle n’aura aucun effet, même au contraire réchauffera la puce), puis je colle le dissipateur en le maintenant appuyé une minute sans bouger. Attention : si vous faites bouger le dissipateur alors que la colle est sèche, l’effet sera neutralisé. En effet cette colle, contrairement à la patte thermique, sèche et ne reste pas visqueuse. De plus, si le résultat ne vous convient pas, vous pourrez retirer le dissipateur sans aucune difficulté. Colle utilisée :

Colle

2) Le refroidissement du GPU

Même pour le GPU, il existe différentes méthodes de refroidissement.

-Les dissipateurs passifs

Les dissipateurs passifs fonctionnent sur le même principe que les dissipateurs pour mémoire que nous avons évoqué précédemment. Plus leur surface est élevée, plus le contact avec l’air frais est important et donc par conséquent plus le refroidissement est efficace. L’avantage des dissipateurs passifs est l’absence : en effet, pas de ventilateur, pas de bruit.
Cependant, ils nécessitent une tour bien aérée pour assurer un flux d’air minimum entre les cavités du dissipateur. Exemple de dissipateurs passifs pour carte graphique :

Dissipateur passif

Dissipateur passif

Il en résulte donc que ce type de refroidissement n’est pas le plus efficace ni le plus approprié lorsque vous désirez overclocker votre carte graphique.

-Les dissipateurs actifs

Leur fonctionnement est le même que celui des dissipateurs passifs, sauf que l’on a apposé un ventilateur sur ceux-ci de façon a augmenter le flux d’air. Les dissipateurs sont de plus petite taille, ils refroidissent mieux, mais le faible diamètre des ventilateurs les rend souvent bruyants. Cependant, il s’agit de l’outil idéal pour refroidir son GPU. Il en existe de différents tailles : en général, plus ils sont gros, mieux ils ventilent.

Dissipateur actif Dissipateur actif

-Le refroidissement à petit prix.

Vôtre carte graphique possède un dissipateur passif minuscule ou un dissipateur actif peu performant et vous n’avez pas envie de le changer, ne vous inquiétez pas, il vous reste une solution !!!
Le but est d’apporter de l’air frais directement sous la carte graphique. Ainsi votre dissipateur passif se transformera en dissipateur actif ou bien vôtre dissipateur actif disposera d’air frais, renouvelé en permanence.
Pour cela il suffit de fixer un ventilateur, de préférence de 80 mm de diamètre, directement sous la carte graphique. La meilleure méthode que j’ai trouvé consiste à percer une pièce de bois (ou autre chose mais le bois est ce qu’il y a de plus modelable je pense …) à ces deux extrémités comme ceci :


Page suivante -> Optimisation extrême

informations extremepc Copyright © 2017 - CNIL n°1232760 - - ExtremePC : Actualité Informatique flux rss actualités