bouton_hover
sommaire
Sommaire
dossiers
L'internet mobile

Le montage


Lors de l’installation de ma configuration dans ce boîtier on n'a eu qu'un seul souci. Et ce, avec le système de rétention des cartes PCI, entre autres, la carte graphique. On le retrouvera par la suite.

On commence à démonter le système de mise sous tension du PC et du bouton Reset. Pour insérer le lecteur de disquette, rien de plus facile, il suffit d’enlever adroitement la façade en forçant un peu mais ça fini par venir.

Ensuite, on dévisse le plastique blanc. Attention à ne pas perdre le bouton Reset qui est libéré. Avec une pince plate, nous déplions les bords de la grille pour que celle-ci soit libre.
Enfin, on revisser le plastique blanc, et on clippe la façade. Maintenant, il est possible de glisser un lecteur disquette. Quatre vis le tiennent sur les cotés, la cage est glissée dans la baie 5.25 et maintenue par un système sans vis.

Ensuite, nous nous sommes attaqués au lecteur CD. Il suffit d'enlever l’un des caches perforés pour glisser le lecteur. Rien de plus simple !

Le boîtier est si grand que vous pouvez commencer par n’importe quel composant. La preuve, on commence par la carte mère, d'habitude le mieux étant de caser l’alimentation avant tout en passant celle-ci sous la barre du châssis. Puis de poser les cages avec les disques durs et enfin insérer la carte mère.

Pour ajouter la carte mère, au préalable il faut visser les entretoises, ici au nombre de 9. Attention à bien respecter la position des entretoises en fonction du type de carte mère. Ensuite, il reste à tout visser. La carte mère est posée.


Au tour des disques durs, avec le boîtier, nous avons acheté une autre cage histoire que tous les disques durs soient totalement au frais.
Sur cette cage, le ventilateur est protégé par une grille. Il faut penser à l’enlever sinon la cage ne rentre pas. Un peu absurde de la part de Thermaltake de proposer cette grille. Une fois les quatre disques durs vissés dans les cages, il suffit de les glisser dans le boîtier.
Même avec un SI-120 sur la carte mère, la tâche reste facile de les placer par l’intérieur du boîtier. Blocage avec le système de fixation.
Une autre cage amovible se situe à l’arrière du boîtier. Il est possible d’ajouter trois disques durs en plus. Ceux qui collectionnent les gigas octets seront ravis avec ce boîtier.

En ce qui concerne l’alimentation, elle se place à la verticale et participe à la dissipation thermique des disques durs additionnels. Pour la rentrer, il faut la passer par-dessus la barre du châssis, en profitant que l’autre porte du boitier soit déjà enlevée. Une fois placée, quatre vis la maintiennent en place.
Thermaltake fournit une barre de maintient qu’on est censé pouvoir visser derrière l’alim. Nous n'avons tout simplement pas pu l’installer, car notre alimentation a une barre qui empêche sa mise en place, mais même sans elle, l’alimentation une fois à sa place ne bouge pas d’un poil.

Voici le point noir de ce test, le système de fixation des ports PCI. La carte graphique utilise deux attaches comme maintient, il m’est impossible de rentrer la carte dans son slot. Il faut donc d'enlever ces attaches et de glisser la carte graphique dans son slot et comme avant, deux vis suffisent pour la tenir.

Le plus compliqué reste à faire, la mise en place des différents câbles, le boîtier est suffisamment spacieux pour trouver un moyen de bien cacher et soigner l’intérieur.
informations extremepc Copyright © 2017 - CNIL n°1232760 - - ExtremePC : Actualité Informatique flux rss actualités