Comment choisir votre drone ?

Le moins cher
Hubsan X4 Cemare H107C LED Mini QuadCopter RTF...
Bon rapport qualité/prix
Potensic Drone avec caméra HD, U36W RC drone 720P...
Le meilleur
DJI Mavic Air Fly Combo (EU) - Drone...
Un bon choix
Ryze DJI - Drone Tello compatibilité Casques VR...
Hubsan X4 Cemare H107C LED Mini QuadCopter RTF...
Potensic Drone avec caméra HD, U36W RC drone 720P...
DJI Mavic Air Fly Combo (EU) - Drone...
Ryze DJI - Drone Tello compatibilité Casques VR...
Dès 13,99 EUR
79,99 EUR
979,00 EUR
94,00 EUR
460 Commentaires
135 Commentaires
47 Commentaires
34 Commentaires
Drone pour enfant avec caméra
Drone avec camera d'une qualité de 720P
Le meilleur drone du moment
Un drone compatible avec des casque VR pour plus d'immersion
Le moins cher
Hubsan X4 Cemare H107C LED Mini QuadCopter RTF...
Hubsan X4 Cemare H107C LED Mini QuadCopter RTF...
Dès 13,99 EUR
460 Commentaires
Drone pour enfant avec caméra
Bon rapport qualité/prix
Potensic Drone avec caméra HD, U36W RC drone 720P...
Potensic Drone avec caméra HD, U36W RC drone 720P...
79,99 EUR
135 Commentaires
Drone avec camera d'une qualité de 720P
Le meilleur
DJI Mavic Air Fly Combo (EU) - Drone...
DJI Mavic Air Fly Combo (EU) - Drone...
979,00 EUR
47 Commentaires
Le meilleur drone du moment
Un bon choix
Ryze DJI - Drone Tello compatibilité Casques VR...
Ryze DJI - Drone Tello compatibilité Casques VR...
94,00 EUR
34 Commentaires
Un drone compatible avec des casque VR pour plus d'immersion

Les marques

Actuellement, les meilleurs drones sur le marché sont :

Mavic Pro de DJI

Le Mavic Pro de DJI, malgré son utilisation très simple, il est très performant avec ses capteurs de détection d’obstacles et ses divers modes de programmation. C’est pour le moment le meilleur du marché, mais la qualité a un prix.

Ses avantages :

  • facile à faire voler
  • à une caméra Haute performance
  • inclus un mode “vol intelligent”
DJI - Mavic Pro Fly More Combo (Version UE) |...
63 Commentaires
Dès 139,26 EUR
Acheter sur Amazon

 

Bebop 2 Power – Parrot

Le Bebop 2 Power assez cher, mais très bon produit même pour les débutants puisqu’il est très facile à piloter. Il a une autonomie de vol de 30 minutes. Cependant, le seul reproche que l’on peut lui faire est la qualité de la vidéo

Ses avantages :

  • un tout nouveau design
  • une des meilleures batteries du marché
  • un vol stationnaire hors norme
  • peut aller à plus de 65km/h
Parrot - Pack Drone Quadricoptère Bebop 2 Power +...
7 Commentaires
625,78 EUR
Acheter sur Amazon

 

DJI Spark

Le DJI Spark est un mini drone très puissant, mais qui ne peut voler que 13 minutes. Il est fourni avec une télécommande et possède divers types de programmation. Néanmoins, il est moins résistant au vent que les précédents mais peut aller à 2 Km de distance et à une qualité vidéo de très bonne qualité.

Ses avantages :

  • facile à faire voler
  • une très bonne caméra
  • un système de vol intelligent
  • une des meilleurs transmission vidéo du marché
DJI Spark (Version UE) + Radiocommande -...
2 Commentaires
499,00 EUR
Acheter sur Amazon

 

Airborne de Parrot

Le Airborne de Parrot ,mini drone idéal pour voler la nuit, car il est équipé d’une caméra nocturne. Prix très intéressant pour débuter. Avec sa connexion Bluetooth Smart 4, vous pourrez le piloter depuis une tablette ou un Smartphone.

Ses avantages :

  • facile à contrôler
  • a un prix très abordable
  • Vol la nuit sans aucun soucis
DJI - Mavic Pro Fly More Combo (Version UE) |...
63 Commentaires
Dès 139,26 EUR
Acheter sur Amazon

 

Le drone pour enfant

La différence entre un drone pour enfant et un drone pour adulte relève du niveau de pilotage et de l’âge du pilote. Si votre enfant est encore petit, choisissez un drone tout simplement dans un magasin de jouets. Vous trouverez ainsi l’indication correspondant à son âge sur le paquet. Ce type de drone est surtout prévu pour une utilisation à l’intérieur afin d’éviter que l’enfant ne le fasse voler trop loin, qu’il ne blesse quelqu’un ou que l’engin ne revienne plus. Ce dernier ne volera pas très haut, mais attendez-vous à ce qu’il s’écrase au sol un jour ou l’autre. C’est pour cela qu’il vaut mieux en prendre un bon marché, mais le plus solide possible. Vous pourrez également en acheter deux d’un coup, pour que l’enfant puisse continuer à s’amuser un peu plus longtemps, si le premier se brise trop tôt. Certains drones sont équipés de lanceurs de billes, de flèches ou de balles, pour le plus grand bonheur des enfants qui peuvent ainsi s’amuser entre amis.  Si votre fils est plus grand, un adolescent par exemple, c’est l’occasion de l’initier au pilotage en lui offrant un drone pour adulte débutant. Vous pourrez, par exemple, lui procurer un mini drone à faire voler à l’intérieur, facile à piloter, très léger et équipé parfois d’appareils photo ou de caméras. Celui-ci reste très simple d’utilisation, peut voler très vite, pour un prix raisonnable en attendant d’investir, plus tard, dans un drone plus complexe et plus cher.

 

Quel type choisir ?

Avant d’acheter un drone pour adulte, il faut déterminer le type de drone dont vous avez besoin. Souhaitez-vous acheter un drone de loisir, pour vous amuser à le faire rouler ou voler, à prendre des photos, filmer ? Ou avez besoin d’un drone professionnel ? Ce dernier vous permettra de surveiller une plage, un bâtiment, un monument, et, la plupart du temps, il filmera ou prendra des photos. Dans ce cas, vous devez être, bien entendu, un pilote professionnel pouvant justifier d’une licence de pilotage. Si votre objectif est de participer à des courses de drones. Prenez d’emblée un drone de course qui sera capable de faire un parcours d’obstacles à grande vitesse. De même que le drone professionnel, pour utiliser un drone de course, vous devez posséder un permis de pilote.

 

La taille et le poids

Les fabricants offrent des drones de plus en plus petits dont certains ne dépassent pas 5 cm. L’avantage de ce type de drone est qu’ils restent légers et facilement transportables. Leur télécommande est souvent plus lourde et plus volumineuse qu’eux. Toutefois, ces drones, extrêmement légers, restent de qualité moyenne avec des performances médiocres. Leur durée de vie est assez courte puisqu’ils ne dépasseront pas les 200 vols. La maîtrise de leur vol est plus difficile et leur autonomie est limitée. Selon votre usage et votre budget, préférez des drones plus grands, plus lourds, certes, mais bien plus puissants et plus performants.

 

L’appareil photo

La plupart du temps, les amateurs de drones aiment prendre des photos inédites en vol. C’est pour cela que la qualité des appareils photo est un facteur important à prendre en compte lors de l’achat de votre engin. Si vous choisissez un drone déjà équipé d’un appareil photo, vérifiez bien que celui-ci a la capacité de prendre de bonnes photos sous différentes conditions météorologiques, à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur. Vous pourrez également acheter un drone sur lequel vous pourrez monter votre propre appareil, tel qu’un Reflex. De cette manière, vous serez certain de la qualité des photos prises lors du vol du drone.

 

 

La caméra

Filmer en vol est l’une des options les plus importantes d’un drone. Vous aurez le choix entre un engin déjà équipé d’une caméra ou un appareil sur lequel vous pourrez fixer la vôtre. Dans le premier cas, le drone sera plus petit et plus léger donc plus facilement transportable. Dans le second cas, vous aurez le loisir de choisir une caméra de bien meilleure qualité et de pouvoir la changer si nécessaire. Ceci dit, sachez que vous ne pourrez pas monter un appareil photo sur un mini drone. Si vous souhaitez y fixer votre Reflex, optez dès le départ pour un engin de taille convenable, prévue pour recevoir ce type d’accessoires. Vous pourrez également ajouter une plate-forme qui permettra une meilleure stabilisation de votre caméra. Si la qualité de vos images s’en trouve améliorée, tous ces accessoires alourdiront davantage votre drone, ce qui influera sur la puissance de son moteur. En tous les cas, quel que soit votre choix, vous devez veiller non seulement à la qualité de la caméra dont sera équipé votre drone, mais également à la possibilité de contrôler l’objectif à distance. De plus, certaines caméras sont munies d’une fonction 3D qui vous permettra de voir vos images filmées en trois dimensions, ce qui améliorera davantage leur qualité.

 

Les différents types de pilotage

Selon vos besoins, vous pourrez choisir des drones ayant l’un ou l’autre mode de pilotage.

La radio-commande. Son fonctionnement varie, selon le drone, entre 2,4 et 5,8 GHz. Celle-ci empêche les interférences qui pourront nuire à votre drone y compris celles d’un Wifi. Selon la taille, le poids et la puissance de votre drone, les radio-commandes portent à une distance de 20 à 500 mètres.

Smartphone ou tablette. C’est la marque Parrot qui a inventé ce type de commande. Puisque tout le monde possède un Smartphone et un Wifi, il est facile alors de piloter un drone. Cependant, ce type de pilotage manque de précision et le Wifi ne dépasse pas, la plupart du temps, 70 mètres. Ceci est tout à fait convenable pour un petit drone qui ne volerait, par exemple, qu’en intérieur. Pour des engins plus puissants, cela reste insuffisant, sans compter le risque de la perte de connexion qui pourrait nuire votre appareil. En revanche, récemment, certains constructeurs ont paré à ce problème en équipant les drones de la technologie « Failsafe » qui permet l’arrêt automatique du moteur évitant ainsi certains problèmes.

Un autre mode de pilotage consiste en ce que l’on appelle, le Follow me ». Votre drone vous suivra alors partout où irez. Pour cela, vous aurez à porter un bracelet GPS pour qu’il puisse vous localiser en temps réel. Toutefois, certains engins ont une technologie qui leur permet de reconnaître votre forme afin de pouvoir la suivre. Choisissez un drone avec ce mode de pilotage très pratique si vous voulez vous filmer lors d’une fête, de prouesses sportives ou pour réaliser des Vlogs lors d’un voyage. Néanmoins, cette méthode est loin d’être parfaite. Ainsi, si vous grimpez en hauteur ou si vous rencontrez un obstacle lors de votre déplacement, votre drone risque de perdre votre trace, voire de s’écraser au sol.

Vous pouvez également piloter votre engin avec des lunettes d’immersion. C’est ce qu’on appelle le FPV ou « First Person View ». Avec ces lunettes virtuelles et un émetteur vidéo fixé sur votre drone, vous pouvez piloter votre appareil comme si vous étiez à son bord. Cette dernière méthode de pilotage est réservée aux amateurs de courses de drones qui ont un niveau élevé de pilotage, car il faut une maîtrise parfaite de son engin avant d’utiliser les lunettes d’immersion.

 

La batterie et son autonomie

Si vous souhaitez faire voler votre drone en extérieur, l’autonomie de la batterie est un facteur à ne pas négliger. Selon la qualité, la taille et le poids du drone, celui-ci pourra voler de 5 à 45 minutes. Vous aurez ainsi des modèles tel que le BlackBird de la marque Novodio à moyenne autonomie, qui s’arrêtera de voler au bout de 10 minutes. Si vous optez pour un modèle tel que le Phantom, vous pourrez faire voler votre engin pendant 28 minutes. Cependant, sachez que le temps indiqué par les constructeurs peut varier selon les conditions météorologiques et selon les accessoires dont est équipé votre drone. Ainsi, un engin possédant une caméra ou un appareil photo aura une autonomie de vol bien plus réduite qu’un drone non équipé de ces accessoires. Selon les modèles, vous pourrez remplacer la batterie d’origine par une autre plus puissante et plus performante. Pensez également à vous munir d’une batterie de rechange si celle-ci n’est pas fournie lors de l’achat. Il est pratique aussi d’opter pour un drone ayant un indicateur lumineux qui peut vous avertir lorsque la batterie commence à faiblir. Vous éviterez ainsi les chutes causées par une batterie vide. D’autres modèles disposent d’une alarme qui se met en route même si le drone est en vol. Le temps de charge de la batterie est également un critère important à prendre en compte, surtout si vous ne voulez pas vous alourdir davantage avec une batterie de rechange. Celui-ci varie entre 30 minutes et deux heures. Sachez également que, selon les modèles, certaines batteries, prévues pour de petits drones, ont une durée de vie limitée. En fait, plus votre drone est puissant, plus sa batterie aura d’autonomie et plus sa durée de vie sera longue. Pour les petits modèles de drone, votre batterie se rechargera par un câble USB. Quant aux plus grands, vous aurez un chargeur sur secteur, ce qui permettra un chargement beaucoup plus rapide et une autonomie souvent plus longue.

 

La solidité

Certains drones peuvent facilement s’écraser au sol et se casser s’ils rencontrent un obstacle ou si vous les faites voler par temps très venteux ou pluvieux. De ce fait, évitez d’emblée les modèles bas de gamme, fabriqués en Chine et vendus à grande échelle, car ils sont de piètre qualité et se briseront en mille morceaux au moindre choc. Vous devez veiller, lors de l’achat, à choisir un drone ayant de très bons matériaux et dont la qualité d’assemblage est convenable. De même, soyez attentif au climat de votre région avant de vous arrêter sur un modèle. Ainsi si vous habitez dans une région pluvieuse, venteuse ou sujette à des orages violents, votre drone aura plus de risque de faire des chutes. En tous les cas, vous devez vous assurer que le fabricant de votre drone a bien mis à disposition des pilotes des pièces de rechange pour pouvoir les remplacer s’ils sont endommagés lors d’un écrasement.

 

La sécurité

Un drone est-il dangereux ? Oui. En effet, en particulier ceux équipés d’hélices. Celles-ci mesurent, selon la taille du drone, entre 5 et 15 cm. Elles peuvent être très coupantes, surtout lorsque le drone vole à grande vitesse. Ainsi, si vous bricolez votre drone, vous pouvez facilement vous blesser. De même, s’il touche une personne lors de son vol, il peut la blesser gravement. Pour pallier ce risque, préférez les drones munis de protections d’hélices. De plus, pour davantage de sécurité, il faut veiller à ce que votre engin soit équipé d’un capteur lui permettant d’éviter tout obstacle et de tomber. De même, un bouton d’urgence sur votre radio-commande serait très utile pour le faire dévier si nécessaire ou le faire revenir au point de départ d’urgence. Surtout, respectez les normes de sécurités indiquées sur votre appareil et évitez de voler dans les parcs, plages, etc. à proximité de personne ou d’animaux.

 

Le niveau sonore

En général, les drones sont bruyants lorsqu’ils volent. Leur niveau sonore a été comparé à celui d’une voiture, mais le bourdonnement qu’ils génèrent est plus désagréable à l’oreille humaine. Celui-ci peut surprendre, faire très peur et causer des accidents dus à la réaction de la personne. Il est préférable donc de vérifier le nombre de décibels de votre drone lors de son achat et d’en choisir un le moins bruyant possible. Cependant, il n’existe, aujourd’hui, aucun drone silencieux. De ce fait, vous devez absolument éviter de faire voler le vôtre dans une zone peuplée.

 

 

Les moteurs

Un drone, selon sa taille, est équipé d’un ou de plusieurs moteurs. Pour se repérer lors du choix de votre engin, il faut savoir que les fabricants expriment la puissance de la poussée d’un moteur en kilogrammes. Celle-ci doit être corrélée au poids du drone. En d’autres termes, il faut choisir un engin ayant un moteur dont la poussée est deux fois supérieure à son poids. Ainsi, si votre drone pèse 800 grammes, la poussée du moteur ne doit pas être inférieure à 1,6 kilo. Quant au nombre de moteurs, en général, plus le drone est lourd et grand, plus il aura de moteurs. Par ailleurs, le nombre de moteurs contribue à la stabilité du drone. Ainsi, plus il aura de moteurs plus il aura d’équilibre, ce qui très appréciable s’il prend des photos ou s’il filme. Cependant, vos moteurs ne fonctionneront à plein régime que s’ils sont équipés d’hélices adéquates. Plus les moteurs auront de puissance, plus la taille des hélices devra être importante.

 

Les prix d’achat

Les prix d’un drone varient entre 20 et 1500 euros. Les premiers prix correspondent aux drones pour enfants ou à ceux destinés aux débutants. Bien que ces derniers intègrent de plus en plus d’options telles qu’une caméra, ils restent de médiocre qualité et tombent en panne, s’ils ne sont pas écrasés au sol, au bout de quelques vols. Si vous voulez débuter avec un matériel de bonne qualité, prévoyez un minimum de 200 euros. À ce prix, vous aurez un drone, tel que le Hubsan X4 H107D+, équipé d’une vidéo, mais qui a une autonomie de vol de seulement une dizaine de minutes. Pour 600 euros, vous aurez un engin plus performant, avec une bonne autonomie et des moteurs bien plus puissants. Si vous dépassez 1000 euros, vous bénéficierez d’un drone de qualité professionnelle dont l’autonomie pourra aller jusqu’à 45 minutes. Sa vitesse de vol atteindra les 100 km/h et il disposera de différents types de pilotage, avec radio-commande, GPS, tablette, Smartphone ou lunettes virtuelles. C’est dans cette catégorie que vous trouverez le « DJI Mavic Pro » et le « Parrot Bebop 2 ».

 

 

 

Les garanties

Tout comme n’importe quel autre produit de consommation, les drones bénéficient de garanties gratuites obligatoires pour défauts cachés et pour manque de conformité. Vous aurez ainsi une ou deux années pour retourner votre drone s’il ne correspond pas à sa description ou s’il présente un défaut de fabrication. Après ces deux années, vous pourrez utiliser la garantie payante, parfois très onéreuse, que les vendeurs proposent lors de l’achat et qui peut durer une ou plusieurs années. Néanmoins, sachez que cette dernière garantie ne couvre que les pannes éventuelles de votre drone et ne vous remboursera jamais un engin brisé lors d’une chute.

 

Tous les drones